Nos CHÈVRES

On leur a construit une belle chèvrerie et elles sortent au pâturage dès que le temps le permet. Nous basons l'essentiel de leur alimentation sur les pâtures que nous semons sur nos terres, que nous complétons par du foin et des céréales pour les périodes hivernales ou de fortes chaleurs. Ce principe de fonctionnement permet aux chèvres de conserver leur comportement primaire de ruminant, pour nous garantir un lait de qualité.

Elles sont soignées préventivement avec des méthodes alternatives et des produits naturels à base de plantes. Nous entretenons leurs santé avec une distribution régulière de vitamines et d'oligo-éléments et avons parfois recours a l’ostéopathie, homéopathie et aromathérapie.

Nous faisons la traite matin et soir. C'est aussi le moment privilégié pour s'assurer de la bonne santé de chaque chèvre, et de leur prodiguer les éventuels soins nécessaires.

Les boucs

Nous avons 3 boucs au sein de l'élevage. Valentin, Michel et Popeye rejoignent les chèvres dés les premières chaleurs (fin août - début septembre), afin que les chèvres puissent donner naissance à des chevreaux/chevrettes (février-mars), et ainsi recommencer leur cycle de lactation.

valentin

C'est le mâle dominant, avec ses grandes cornes puissantes et la tête haute et fière ! Malgré ses airs bourrus, il n'en reste pas moins un très bon étalon !

michel

Un brin timide et peureux, Michel ne manque pour autant d'aucune qualité pour séduire ses dames. Sa corne biscornue lui vient ...

popeye

C'est le dernier arrivé de la bande, le "pti jeune" qui a tout à apprendre, et qui apprend vite ! Aussi collant avec les chèvres qu'avec les fermiers, c'est un petit bouc très attachant.

Les naissances

Ah les naissances...

La période des mises bas est une période à la fois attendue et redoutée.

C'est en effet un moment magique que de voir nos chèvres, après 5 mois de gestation, mettre au monde son petit... D'ailleurs, la plupart du temps il ne s'agit pas d'un seul chevreau mais de jumeaux voire de triplés!

Moment d'émotion que d'accueillir les petits cabris sur la ferme !

Cette période marque aussi pour nous le début d'une nouvelle saison et donc le début de quelques semaines bien chargées! Il est l'heure pour nous de veiller à ce que les mises bas se passent le mieux possible, de nourrir au biberon les dizaines de chevreaux, de soigner tout ce petit monde, de recommencer la traite deux fois par jour et bien sûr de se remettre à fabriquer de bons fromages!!!!

Vous voulez en savoir plus... un peu de pédagogie caprine...

L’ALIMENTATION DES CHEVRES

  • Les chèvres pâturent du printemps à l’automne, quand le climat n’est pas trop humide ou froid.

  • 80% de l’alimentation des chèvres est constituée des végétaux poussant dans les prairies ou dans les foins produits sur la ferme.

  • Nous complétons la ration quotidienne par un mélange de céréales (triticale, orge, avoine), des légumineux (poids, féverole), et des oléagineux (tourteaux de tournesol) produits en majorité sur la ferme.

  • Les chèvres consomment entre 5 et 10 d’eau par jour.

  • La chèvre est un ruminant, elle a 4 estomacs. L’ingestion des aliments se fait donc en plusieurs étapes :

  1. La chèvre avale sa nourriture une première fois, en la mâchant grossièrement. Celle-ci passe dans le rumen (ou panse).

  2. L’herbe, sous forme de boulette, passe ensuite dans le bonnet puis remonte dans la bouche pour y être longuement triturée par les molaires : la chèvre rumine.

  3. La bouillie ainsi formée est avalée. Elle passe dans le feuillet, qui sert à finir de broyer l’alimentation.

  4. La nourriture arrive enfin dans la caillette (qui correspond à l’estomac des non-ruminants), où commence la « vraie » digestion, qui sera ensuite complétée par les intestins (la digestion est le moment où les éléments nutritifs des aliments passent dans le sang).

LA TRAITE

  • De mars à novembre, les chèvres sont traites 2 fois par jour (vers 8h et 18h)

  • Une chèvre produit entre 2 et 3 litres de lait par jour

  • Les compléments alimentaires sont distribués pendant la traite. Ce moment est aussi l’occasion de contrôler l’état de santé de chaque chèvre (notamment des mamelles)

  • Entre 2 traites, le lait est « stocké » dans la mamelle

  • La machine à traire reproduit la succion effectuée par le chevreau lorsqu’il tête. Les manchons sont apposés sur les trayons, qui vont « aspirer » le lait, qui sera alors stocké dans un réservoir (tank) avant d’être transformé en fromage

  • La machine à traire est nettoyée après chaque utilisation afin de répondre aux normes strictes d’hygiène.

LA FABRICATION DES FROMAGES LACTIQUES

Chaque jour, le lait est transformé en fromage sur la ferme. Pour faire de bons fromages, il faut : du bon lait, une bonne recette, et une bonne fromagère !

Sans détailler nos secrets de fabrication 😉, voici comment nous fabriquons nos fromages :

    • Chaque matin, le lait est collecté (traite du soir et du matin), puis nous ajoutons les ferments spécifiques à chaque recette et de la présure (ce qui permet au lait de se transformer en caillé)

    • Le lait repose ainsi 24h jusqu’à devenir du caillé

    • Une fois le caillé formé, nous le mettons soigneusement dans des moules, à la louche, afin que le petit lait continue à s’égoutter.

    • Au bout de 12h, chaque fromage est retourné, puis salé.

    • 12 heures encore après, les fromages sont démoulés, salés, puis retournés chaque jour.

    • Dés qu’une jolie croûte se forme en surface, les fromages sont placés en salle d’affinage.